Le BO BUN au poulpe de Gomar

Honteux, c’est le mot. Je n’ai pas écrit depuis des mois. C’est moche, c’est même idiot de ma part. Mais toi même tu sais, la vie parfois … Et bien cette fois-ci j’avais plus trop envie, je me posais plein de questions sur moi, sur ce que je voulais, sur ce que j’aimerais faire. Bref, la remise en question banale après une petite crise bien destructrice. J’ai bien continué à cuisiner pourtant, à dessiner et à publier de nombreux posts notamment sur Instagram. Or, mon blog me paraissait désuet, et faiblard. J’y mets beaucoup d’amour, j’écris avec passion mais mon métier à moi c’est la bouffe, pas le graphisme et je vous avoue que de ce côté là, j’en bave un petit peu. Il me faudrait bien évidemment quelqu’un pour m’épauler, quelqu’un qui ait cette fibre artistique et graphique que je n’ai pas. Je ne perds pas espoir, non. Un jour, je suis certaine que mon blog sera tout beau comme j’aime et je serai la plus heureuse. En attendant, il est ce qu’il est. Pas vraiment bien agencé, un peu bancal, mais plein de bonnes recettes et de bons sentiments. Et visiblement, il parait que l’amour triomphe toujours sur la perfection. Je suis de ceux qui aiment les petits défauts et qui trouve le beau même dans le mignon. Quoi qu’il en soit mon amour pour la cuisine, lui n’a pas pris une ride, mes petites mains s’affairent tous les jours pour voir des sourires et entendre des « Hummmm ! » de gourmandises.

Pour mon retour, je vous propose une recette de Bo Bun au poulpe. Du coup pas vraiment Bo Bun, puisqu’il n’y a pas de boeuf, mais délicieux quand même. Et si, avec un peu de chance, l’été décide de s’installer, vous apprécierez grandement ce plat bien frais et plein de saveurs

13233449_10154232877029686_509251712_n

Quesadilla Bonita

L’été semble avoir posé ses baggages depuis quelques jours à Brisbane et nous n’allons pas nous en plaindre. Quoi que. Haha. J’avais oublié quelle sensation cela faisait d’avoir chaud, genre très chaud. Ici en Australie, les températures ne rigolent pas et le soleil non plus. 36 degrés, grosse chaleur quand même, m’voyez ?! Bien évidemment qui dit chaleur, dit plus trop envie de manger des gratins. Et oui, on range les patates et les plats en sauces, et on dit bonjour aux grosses salades bien fraîches et à la mauresque glacée. Nous ne perdons pas nos bonnes habitudes, je vous rassure. Même loin de notre petit pays, nous pensons fort à lui et la Mauresque est, bien entendue, une inconditionnelle des apéros réussis. Et comme un apéro ne se fait jamais sans un petit quelque chose à grignoter, je vous propose aujourd’hui une recette muy facil pour se lécher les babines en sirotant au calme. Vous pouvez bien évidemment mettre ce que vous voulez dans cette quesadilla, mais n’oubliez surtout pas le fromage et un peu de piquant. C’est ce qui fait le charme de ce plat ! Cette recette, ravira les végétariens et ceux qui veulent quand même garder une place pour le repas. Pour qu’elle soit réussie, la farce à l’intèrieur de la quesadilla doit être hachée finement. Buen Provecho Amigos !

IMG_5406

SUPAYUMMY à Melbourne – La feta marinée

Et oui bande de veinards, chez vous l’été arrive à grands pas … mais chez moi c’est plutôt « Winter is coming … » Fuck ! On m’avait pas dit qu’en Australie, il faisait si froid. Et bien si ! Tous les gens commencent à porter des bonnets et des écharpes, je vous raconte pas la déprime pour moi et mes petits tops à fleurs. Oui, en effet ma valise est plutôt remplie de shorts, de jupes et de de petits tops aux motifs colorés. Les gants, les chaussettes chaudes, les pulls ? C’est quoi tout ça ?! On va en Australie, oui ou merde ? Bah plutôt oui, mais avec un temps de merde. Bref, vous l’aurez compris, à ce moment précis, je vous hais vous les Français avec vos photos de plages, d’apéros et de ballades ensoleillées. Pour remédier à mon blues pré-hivernal, j’ai entrepris la création d’une recette en vidéo. Folie, car je suis aussi douée avec un ordi qu’avec une voiture. C’est vous dire ! Donc pour cette première vidéo, voici la recette de la feta marinée. Parfaite pour les copains qui arrivent à l’improviste, et idéale pour accompagner un verre de rosé glacé en regardant le soleil s’éclipser. Allez enjoy les guys !

 

Green Houmous de la St Patrick

Parait-il qu’aujourd’hui c’est la St Patrick ! Mais si, tu sais, cette fête irlandaise qui célèbre son Saint Patron, j’ai nommé le bon vieux Patrick. Tu sais tous les gens s’habillent en vert, mangent des trucs verts, et boivent plein de bière. Bon et bien aujourd’hui c’est la Saint Patoche, et même si je ne suis ni irlandaise, ni rousse, et que je ne m’appelle pas Patrick, et bien j’ai une recette toute de vert vêtue pour vous. Qu’elle est mignonne ! Et vu que, bon nombre de fêtards vont se murger la face avec des alcools pas tip-top cool, all night long, je me suis dit qu’une petite recette santé, et qui tient au corps, ne serait pas refusée sachant ce qui les attend. Voilà donc un houmous revisité aux couleurs verdoyantes pour bien débuter ton apéro. La couleur verte vient de la spiruline (mais si tu sais ce que c’est, j’en ai déjà parlé là), c’est une algue aux propriétés magiques (un peu comme les elfes, lutins et cie que tu peux croiser en Irlande). Bref, la spiruline est ta copine car elle antioxydante, elle protège ton petit système immunitaire des méchants, elle diminue le taux de cholestérol (quelle championne!) et elle redonne de l’énergie et du tonus. Elle est trop forte, je vous l’avais dit. Et en plus maintenant, elle est cultivée en France, à Rochefort, alors pas la peine de me dire que c’est pas bien d’acheter un produit qui vient de l’autre bout du monde et gnia gnia gnia. Si vous voulez en acheter et en savoir plus sur ce petit bijou de la nature, n’hésitez pas à visiter ce site : gourmet spiruline. Vous aurez toutes les infos nécessaires et une spiruline garantie, cultivée en France. OYEAH !

Ps: Je ne suis pas sponsorisée, c’est juste que celle-ci je la trouve bien bonne 😉 et puis elle vient de chez nous !

IMG_4215 IMG_4216 IMG_4213