Le BO BUN au poulpe de Gomar

Honteux, c’est le mot. Je n’ai pas écrit depuis des mois. C’est moche, c’est même idiot de ma part. Mais toi même tu sais, la vie parfois … Et bien cette fois-ci j’avais plus trop envie, je me posais plein de questions sur moi, sur ce que je voulais, sur ce que j’aimerais faire. Bref, la remise en question banale après une petite crise bien destructrice. J’ai bien continué à cuisiner pourtant, à dessiner et à publier de nombreux posts notamment sur Instagram. Or, mon blog me paraissait désuet, et faiblard. J’y mets beaucoup d’amour, j’écris avec passion mais mon métier à moi c’est la bouffe, pas le graphisme et je vous avoue que de ce côté là, j’en bave un petit peu. Il me faudrait bien évidemment quelqu’un pour m’épauler, quelqu’un qui ait cette fibre artistique et graphique que je n’ai pas. Je ne perds pas espoir, non. Un jour, je suis certaine que mon blog sera tout beau comme j’aime et je serai la plus heureuse. En attendant, il est ce qu’il est. Pas vraiment bien agencé, un peu bancal, mais plein de bonnes recettes et de bons sentiments. Et visiblement, il parait que l’amour triomphe toujours sur la perfection. Je suis de ceux qui aiment les petits défauts et qui trouve le beau même dans le mignon. Quoi qu’il en soit mon amour pour la cuisine, lui n’a pas pris une ride, mes petites mains s’affairent tous les jours pour voir des sourires et entendre des « Hummmm ! » de gourmandises.

Pour mon retour, je vous propose une recette de Bo Bun au poulpe. Du coup pas vraiment Bo Bun, puisqu’il n’y a pas de boeuf, mais délicieux quand même. Et si, avec un peu de chance, l’été décide de s’installer, vous apprécierez grandement ce plat bien frais et plein de saveurs

13233449_10154232877029686_509251712_n

Le Kimchi c’est la vie

Vous ne le savez peut-être pas, mais je suis une amatrice de produits bizarres. J’aime à peu près tout ce que les gens détestent. Voire pire ce que vous détestez, je l’adore ! Et oui j’aime les fromages qui puent, les épinards, les choux de Bruxelles, les tripes … et j’en passe et des meilleures (du coup pires, pour vous). Mais là où j’excelle, c’est dans ma passion pour les produits fermentés. C’est simple dès que ça sent la fermentation je suis aux anges. « Quelle étrange jeune femme ! » me direz-vous, et je pourrais vous comprendre. Il est vrai que le poisson fermenté sent atrocement fort et que ce serait bien dommage si vous aimiez ça, car du coup il y en aurait moins pour moi. Haha. Quoi qu’il en soit, vous le savez comme moi, du moins je l’espère, la fermentation est un atout majeur pour une santé en béton. On a déjà prouvé les bienfaits du Kombucha, du miso et du pain au levain par exemple. Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes plats favoris : le kimchi. Pour ceux d’entre vous qui se demandent « qu’est-ce que c’est que cette bête? », ne vous inquiétez pas le kimchi est votre ami. Emblème national de la cuisine de la Corée du sud, le kimchi est un condiment/plat à base de chou, ou autre légume, fermenté dans une sauce épicée à base de piment rouge coréen. Généralement, le chou est fermenté entier dans des bocaux pendant plusieurs mois avant d’être dégusté. Bien évidemment, vivant en colocation cela est un peu compliqué. Comme tout problème a sa solution, je vous propose aujourd’hui la recette du Kimchi salade ou « fast » kimchi. Vous pourrez bien entendu le conserver pendant plusieurs semaines au frigo, mais aussi le déguster juste après l’avoir préparé, et ça c’est cool ! Mais alors le kimchi on en fait quoi après ? Et bien, l’autre bonne nouvelle c’est que le kimchi s’accommode avec une multitude de plats. Il sera très bon avec un simple riz vapeur, comme il réveillera une salade de crudités ou même pour accompagner des brochettes de poulet ou de poisson blanc. Bref le kimchi est polyvalent, et sera votre ami pour longtemps !

IMG_5426

Dahl à la noix de coco – DELHICIOUS

Hello les Boys, Hello les Girls ! Cette semaine, je vous emmène dans des contrées lointaines, en Inde, dans une rue agitée au moment du déjeuner. Bon d’accord, je ne suis jamais allée en Inde mais cela fait partie de mes rêves. L’Inde m’a toujours attirée, ce pays attise ma curiosité et en même temps il m’effraie. L’Inde c’est immense, des millions de gens y vivent dans des conditions difficiles et en même temps c’est un pays avec une telle richesse culturelle que mon coeur balance rien qu’à l’idée d’y aller. C’est comme si mon esprit me disait « Vas en Inde! Tu vas voir c’est fabuleux, les gens, les couleurs, la vie … » Et de l’autre côté, mon corps (cet être raisonnable) me dit  » En Inde, mais quelle mouche t’as piquée ? Que dis-je ?! Quelle mouche va te piquer pour que tu attrapes une maladie infectieuse horrible … » LOL. Bref, un jour j’irai en Inde et je mangerais sûrement du Dahl dans la rue, assise sur une pierre en regardant tous ces gens, toutes ces couleurs et en faisant attention à ne pas me faire piquer par une maudite mouche. Quel programme ! En attendant, je voyage depuis chez moi, dans ma cuisine à l’aide d’un réconfortant Dahl à la noix coco. Une recette facile, économique, et qui tient au corps ! 

IMG_4516 IMG_4517

J-2 avant la surdose d’amour – Menu St Valentin

Personne n’a pu y échapper, depuis une dizaine de jours, nous croulons sous les publicités qui sentent bon la rose et l’amour… Beurk ! Personnellement, je n’ai jamais trop apprécier cette fête. La Saint Valentin est pour moi une façon de donner une excuse aux hommes qui ne se préoccupe pas de leurs amoureuses toute l’année. Comme ça, ils n’ont qu’un jour où ils se doivent d’être doux comme des agneaux, et si possible de faire un beau cadeau à Madame, pour qu’elle oublie ces 364 jours où elle a ramassé vos chaussettes sales. Haha.

Je pense aussi que j’aime moyen la Saint Valentin, car en fait j’ai toujours été seule pendant cette fête … Et il faut le dire, c’est vraiment une soirée déprimante quand tu sais que partout dans le monde on se bisouille, on se dit « je t’aime », et on fait des câlins toute la nuit … Ouais, ça irrite un peu quand toi tu passes ta soirée alone, devant une série toute pourrie, avec des restes de pâtes … Hum, pas cool !

IMG_4179

Mais cette année je pensais que ce serait différent puisque j’ai un cher et tendre. Un amoureux, un valentin comme on dit. Et quel Valentin ! Mais si je vous en ai déjà parlé, ce charmant jeune homme qui cuisine comme un dieu et qui est aussi beau comme un dieu (COIN COIN). Mon Clément donc, est chef et comme vous le savez, le samedi dans ce métier … et bien on travaille. Et cette année la Saint Valentin c’est quand ?? Un samedi. SHIT.

Je suis si triste. Alors bon, au lieu de pester sur le monde entier, j’ai plutôt décidé d’être toute gentille et de proposer un menu Journée Saint Valentin avec tout plein d’ingrédients qui titillent. Un joli menu pour rester à la maison toute la journée et cuisiner à deux, parce que c’est super agréable et sensuel aussi. Ne vous inquiétez pas Mesdames, tout ce menu est pensé pour vos bidons, et afin que vous soyez délicieuse toute la journée pour votre bien aimé(e).

IMG_4178

On commence avec le petit déjeuner. Pas un gros et gras petit déjeuner. Okay, c’est bon mais c’est la Saint Valentin alors je ne suis pas certaine que ton cher et tendre te trouvera délicieuse quand tu t’empiffreras d’oeufs Benedict, même si c’est trop bon. Sur ce point on est d’accord. Donc pour être radieuse et pleine d’énergie, on boit un jus de citron avec de l’eau pour nettoyer son estomac. Ensuite on se prépare un bon smoothie avec des fruits frais et de la maca qui va vous donner du peps ( et accessoirement augmente la libido). Bref, avec ça vous pouvez retourner au lit pour quelques heures avec votre amour. Héhé.

Pour le déjeuner, on fait léger mais vitaminé. Et surtout quelques sucres rapides, pour reprendre des forces. Héhé. Tout est dit dans le dessin. On range tous les ingrédients dans le wrap, on prépare la sauce et paf ! On croque !

Après une belle après-midi, votre estomac crie famine. A l’aide de votre super commis, j’ai nommé votre Valentin, vous allez concocter un menu riche en saveurs, couleurs, et textures. De quoi égayer vos papilles et vous emmener vers le 7ème ciel (enfin presque). Je l’ai toujours dit, l’amour c’est comme le sexe !

IMG_4174

Apéritif : Pour le cocktail, un splash de jus de gingembre frais au fond de la coupe. On ajoute une càc de sirop d’hibiscus (ou rose), et on remplit le reste de la coupe avec du champagne. TCHIIN ! 
Pour accompagner ce délicieux breuvage : des huîtres. Et oui les filles (et les garçons), les huîtres c’est bon et c’est aphrodisiaque.

Huîtres pochées au jasmin

– 8 belles huîtres creuses
– 1 càc de thé vert au jasmin
– 1 feuille de gélatine

– 1 poire ferme 
– Le jus d’un citron
– 2 feuilles de shiso pourpre

Ouvrir les huîtres. Laver les coquilles. Filtrer l’eau des huîtres à l’aide d’une étamine. Verser le jus dans une casserole et le porter à ébullition. Faire pocher les huîtres 30 secondes. Replacer les huîtres dans leurs coquilles et réserver au frais. Faire infuser le thé au jasmin 5 min dans une boule à thé dans le jus des huîtres. Ajoutez la feuille de gélatine. Verser l’infusion dans la coquille d’huître. Placer au frais 4h. Préparer la petite garniture. Eplucher la poire en tout petits dés et mélanger avec un jus de citron. Déposer une petite cuillère de dés de poire et ajouter du shiso finement ciselé. Server bien frais. Délicieux !

Pour l’entrée, j’ai pensé à quelque chose de frais et coloré qui saura ravir les papilles de Monsieur.

Carpaccio de boeuf et betterave, vinaigrette au yuzu

– 10 tranches de carpaccio de boeuf
– 10 tranches de betteraves Chiogga taillées à la mandoline
– 20 cranberries séchées
– Herbes fraiches (cerfeuil, ciboulette, coriandre)

– 2 càs d’huile d’olive
– 1 càc de jus de yuzu
– 1 càc de sauce shoyu

Faire mariner les tranches de betteraves dans la vinaigrette pendant 5 min. Disposer les tranches de boeuf dans une assiette plate. Ajouter les tranches de betteraves marinées ainsi que les cranberries. Parsemer d’herbes fraîches. Assaisonner avec le reste de sauce et servir sans tarder avec du pain grillé. Succulent !

Même si c’est la Saint Valentin, les pâtes ça fait toujours du bien. Et ce n’est pas sans nous rappeler l’adorable histoire de « La Belle et le Clochard ». Voici donc une recette classique mais piquante pour pimenter votre soirée. Don’t worry pour l’ail, c’est bon pour le coeur et vous allez en avoir besoin. Héhé !

Spaghetti de l’amour All’Arrabiata

– 250 gr de spaghetti
– 100 gr de tomates cerises
– 30 cl de coulis de tomates
– 2 gousses d’ail
– 1 petit piment fort
– Du persil haché
– Huile d’olive
– 50 gr de Pecorino râpé

Porter à ébullition un litre d’eau avec 1 càs de gros sel. Pendant ce temps, faire revenir dans une poêle les gousses d’ail hachées avec un filet d’huile d’olive. Ajouter les tomates cerises coupées en deux et laisser compoter. Ensuite, ajouter le coulis de tomates et le piment haché. Laisser mijoter une dizaine de minutes. Cuire les pâtes al’dente. Servir dans une assiette creuse avec une bonne louche de sauce. Terminer par un bon filet d’huile d’olive, du persil haché et du Pecorino râpé. A dévorer les yeux dans les yeux avec un verre de vin rouge italien.

En dessert, et pour terminer sur une note légère, de l’ananas. Et oui l’ananas aide une bonne digestion et il est très désaltérant ! Parfait pour finir dignement ce repas sur une note exotique gourmande.

Carpaccio d’ananas, caramel coco et crumble chocolat noir

– 1 ananas bien mûr
– 1 gousse de vanille
– Le jus d’un citron vert

– 100 gr de sucre en poudre
– 100 gr de lait de coco

– 40 gr de farine
– 40 gr de poudre d’amande
– 40 gr de beurre demi-sel en petits dès
– 30 gr de sucre en poudre
– 2 càs de cacao amer

Peler l’ananas au couteau et enlever bien tous les yeux. Couper l’ananas très finement à la mandoline. Mélanger les grains de vanille avec le jus de citron vert et verser sur les tranches d’ananas. Laisser mariner au frais.

Faire fondre tout doucement le sucre en poudre dans une casserole à fond épais jusqu’à ce qu’il caramélise. Ajouter le lait de coco préalablement chauffé pour éviter les éclaboussures. Laisser refroidir et le verser dans une pipette.

Préchauffer le four à 200°c. Mélanger tous les ingrédients ensemble jusqu’à former une pâte sableuse. Cuire 8 min sur une plaque à pâtisserie. 

Dresser le carpaccio dans une assiette, ajouter le caramel de coco et le crumble de chocolat noir. Régalez-vous!

Alors si vous voulez chopper samedi, ou si vous voulez surprendre votre amoureux(se), essayer ce petit menu ! Vous m’en direz des nouvelles 😉 (Je ne suis pas responsable des naissances d’ici neuf mois. Haha)

Allez LOVE SUR VOUS !