Le BO BUN au poulpe de Gomar

Honteux, c’est le mot. Je n’ai pas écrit depuis des mois. C’est moche, c’est même idiot de ma part. Mais toi même tu sais, la vie parfois … Et bien cette fois-ci j’avais plus trop envie, je me posais plein de questions sur moi, sur ce que je voulais, sur ce que j’aimerais faire. Bref, la remise en question banale après une petite crise bien destructrice. J’ai bien continué à cuisiner pourtant, à dessiner et à publier de nombreux posts notamment sur Instagram. Or, mon blog me paraissait désuet, et faiblard. J’y mets beaucoup d’amour, j’écris avec passion mais mon métier à moi c’est la bouffe, pas le graphisme et je vous avoue que de ce côté là, j’en bave un petit peu. Il me faudrait bien évidemment quelqu’un pour m’épauler, quelqu’un qui ait cette fibre artistique et graphique que je n’ai pas. Je ne perds pas espoir, non. Un jour, je suis certaine que mon blog sera tout beau comme j’aime et je serai la plus heureuse. En attendant, il est ce qu’il est. Pas vraiment bien agencé, un peu bancal, mais plein de bonnes recettes et de bons sentiments. Et visiblement, il parait que l’amour triomphe toujours sur la perfection. Je suis de ceux qui aiment les petits défauts et qui trouve le beau même dans le mignon. Quoi qu’il en soit mon amour pour la cuisine, lui n’a pas pris une ride, mes petites mains s’affairent tous les jours pour voir des sourires et entendre des « Hummmm ! » de gourmandises.

Pour mon retour, je vous propose une recette de Bo Bun au poulpe. Du coup pas vraiment Bo Bun, puisqu’il n’y a pas de boeuf, mais délicieux quand même. Et si, avec un peu de chance, l’été décide de s’installer, vous apprécierez grandement ce plat bien frais et plein de saveurs

13233449_10154232877029686_509251712_n

Il est temps de se faire du bien !

Nouvelle année rime avec bonnes résolutions, enfin pas vraiment, mais vous voyez ce que je veux dire. Le début de l’année est souvent l’occasion de se remettre au sport, de fumer moins, de boire moins, de dépenser moins d’argent … Bref, tout plein de défis que nous sommes, pour la plupart, impossible de tenir jusqu’à la fin … du mois de janvier. Et oui, c’est comme ça, les bonnes résolutions, aussi bonnes soient elles, sont également des courtes résolutions. Dommage car si il y en a bien une dont on devrait se soucier, c’est celle de mieux se nourrir.

En effet, durant ces dernières années, j’ai eu l’occasion de travailler dans pas mal d’endroits dits sains, healthy, vegan et tout plein de mots chelous. Alors oui, je vous entends déjà « Azy, mais on est pas des lapins », « Ah non mais les légumes, ça nourrit pas! », « Si je mange pas de viande, après je me sens mal » … Doucement chers amis ! Premièrement, personne ne vous a dit qu’il fallait arrêter la viande, le poisson et les produits d’origine animale. Non, non je vous assure personne !

Seulement, voilà si vous mangez de la viande et du poisson tous les jours, je doute que celui-ci soit d’une grande qualité, car aujourd’hui pour manger une entrecôte digne de ce nom, il faut débourser un bras entier. Donc, on peut imaginer que si vous manger de la viande ou du poisson de moindre qualité, et bien votre corps sera moyennement content de l’avoir ingurgité. Je veux dire par là, que manger mieux ne signifie pas manger plus cher, mais dans ce cas il faut diminuer sa consommation de produits d’origine animale et choisir des produits de meilleure qualité. Et tout ceci, nous amène à parler de légumes et donc de végétarisme (personnalisé pour ma part).

Que l’on soit clair tout de suite, je ne suis pas végétarienne. J’aime la viande, les abats, le fromage, le poisson, les oeufs, le beurre, les insectes (oui, oui !). Je ne pourrais jamais être totalement végétarienne, car autant je pourrais me passer de viande, autant le poisson, les oeufs et le fromage, j’en suis incapable. Cela doit être inscrit dans mes gênes franchouillardes. Quoi qu’il en soit, j’ai été végétarienne lorsque j’étais à Montréal pendant 5 mois. Ce n’était pas réellement une envie, mais plutôt un choix car je n’arrivais pas à trouver de la bonne viande ou du bon poisson digne de ce nom. . Notre chère terre regorge de légumes et fruits en tout genres qui sont délicieux et qu’on oublie souvent. Alors pensons un peu plus à nous, à notre santé, à nos enfants, et à la sauvegarde de notre chère planète qui s’éteint peu à peu à cause de nos élevages intensifs. Manger moins, manger mieux, manger sain et vivre vieux ! (Wahouh)

Aujourd’hui je vous propose donc, deux recettes complètement végétariennes voire vegan (quoique le miel provient des abeilles, mais ça c’est une autre histoire). Une salade de kale, ce super chou aux multiples vertus que l’on peut déguster cru ou juste cuit. Le kale est riche en vitamines A,C,K. Le kale est également riche en fibres, et il contient beaucoup de minéraux et d’oligo-éléments. Il défend le système immunitaire, prévient des cancers, et est excellent pour la vue. Oui, oui le kale est ton ami. Dans cette recette, il suffit de nettoyer les différents légumes et de les couper finement, puis de mélanger tout ça avec la super vinaigrette.

IMG_4121

Pour la deuxième recette : un pudding aux graines de chia. Les graines de chia font partie des superfoods, ou alicaments, tout comme le kale. Les graines de chia sont originaire d’Amérique latine (origine aztèque). Elles sont naturellement riches en fibres alimentaires et en « bons gras ». Le chia renferme aussi environ 23 % de protéines et il est une bonne source de vitamine B9, de calcium et d’antioxydants. Bref, le chia peut aussi devenir ton meilleur copain. Et avec cette recette encore plus. A dévorer le matin, ou en dessert.

IMG_4123